« Bien connaître, pour mieux gérer… »
 

C'est sur cet adage frappé au sceau du bon sens que se base toute action technique engagée par la Fédération en matière de gestion et de valorisation des milieux.

 

Maintien et amélioration des connaissances

 

En effet, l'une des principales missions techniques de notre structure est de sans cesse participer à l'amélioration des connaissances sur les milieux aquatiques et leur peuplement.

Pour ce faire, des investigations de terrrain et des expertises sont menées tout au long de l'année comme notamment :

- la réalisation d'inventaires piscicoles par pêche électrique,

 

 

- la conduite de recherches astacicoles (écrevisses) par prospection nocturne ou par pose de nasses,

 

 

 

- le suivi thermique de cours d'eau (enregistrement en continu de températures à l'aide de sondes afin de définir au mieux les potentialités piscicoles du milieu),

- le relevé et l'analyse des atteintes portées au miieu (qualité de l'eau et de l'habitat)

- ou encore la reconnaissance et le suivi de sites de reproduction...

Aussi, au-delà de la simple acquisition de données pour la connaissance, cette mission du service technique de la Fédération contribue à mieux conseiller et orienter les AAPPMA dans la mise en œuvre de leur plan de gestion piscicole et la définition d’actions de restauration du milieu, au travers notamment du PDPG.

 

Le Plan Départemental de Protection du milieu aquatique et de Gestion des ressources piscicoles (PDPG), pierre angulaire de la gestion des milieux

 

La Fédération dispose d’un Plan Départemental de Protection du milieu aquatique et de Gestion des ressources piscicoles (PDPG), document technique faisant la synthèse des actions à entreprendre en matière de gestion piscicole et de mise en valeur du milieu (document en téléchargement).

Réalisé pour les AAPPMA qui, comme tout détenteur d'un droit de pêche a obligation d’établir un plan de gestion (article L433-3 du Code de l’Environnement), ce document, reconnu par nos partenaires institutionnels, dresse le diagnostic de l'état des cours d’eau et lacs selon trois niveaux :

  • Conforme lorsque le peuplement piscicole peut effectuer son cycle vital sans difficultés.
  • Perturbé lorsque le peuplement éprouve des difficultés pour effectuer son cycle complet.
  • Dégradé lorsque le peuplement ne peut plus effectuer son cycle normalement.

De là, il est alors proposé tout un panel d’actions souhaitables et réalisables afin de restaurer la fonctionnalité du milieu et retrouver ainsi des peuplements naturels plus conformes.

 

Conduite d'études spécifiques

 

Dans le cadre de démarches de programmation concertée (contrats de rivières, études globales…), la Fédération peut se voir confier la conduire d'études plus approfondies et exhaustives sur certains bassins versants. Ces études ont pour objectif d’orienter les programmes vers une meilleure prise en compte des espèces et de leur milieu. Il en découle la définition d'actions en faveur de la restaurtaion des milieux que s'efforcent ensuite à mettre en oeuvre l'ensemble des acteurs de l'eau, dont les AAPPMA désireuses de s'investir dans la réhabilitation de leurs parcours.

Ce sont ainsi trois études piscicoles et astacicoles qui ont pu être réalisées au cours de ces dernières années : Contrat de rivières "Saulon, Vannon, Gourgeonne", Contrat de rivières "Vingeanne" et Contrat de rivières "Tête de bassin de la Saône".

 

Avis et expertises

 

Régulièrement, l’administration et divers organismes et institutions font appel à la technicité de la Fédération pour suivre ou donner un avis sur différents dossiers règlementaires ou de politique générale relatifs à l’aménagement de cours d’eau (dossiers de Loi sur l’eau, définition de mesures compensatoires, schémas directeurs…).

L’occasion est alors donnée à la Fédération d’être force de proposition pour faire prévaloir au maximum l’intérêt des milieux aquatiques et par conséquent, celui des pêcheurs, sur la base de toute ses connaissances acquises sur les milieux.

« Bien connaître, aussi pour mieux agir… »

 

Mise en oeuvre d'actions de restauration

 

Sur la base des programmes et orientations de gestion (PDPG, études piscicoles et milieux…), la Fédération a également pour mission d’accompagner techniquement et financièrement les AAPPMA pour la mise en œuvre d'actions de restauration du milieu qui en découlent. Elle en assure la réalisation des dossiers techniques, financiers et règlementaires ainsi que la conduite des travaux et leur suivi.

Par ailleurs, dans le cadre de partenariats, la Fédération s’engage également auprès d'autres maîtres d’ouvrages publics ou privés portant des projets ambitieux de restauration en participant à la définition des actions, au suivi écologique des aménagements, à la valorisation des projets et à la sensibilisation du grand public sur le bien-fondé de ces opérations…

 

Quelques exemples illustrés de réalisations d'actions

 

- Réhabilitation de la qualité d'habitat d'un lit mineur soumis au piétinement du bétail : le ruisseau du Vivier à Andelot (AAPPMA "La Truite andelotienne" d'Andelot, 2009)

 

 

 

- Réhabilitation de la qualité physique du milieu par reméandrage : la Pissancelle à Poissons (SIAH Marne Vallage, 2013)

 

 

- Restauration de la continuité écologique par effacement d'un barrage : l'Aube à Laferté-sur-Aube (Propriétaire privé, 2013)